Quelle est l’étymologie du nom « Paulet », pour tenter de répondre à cette question, il faut simplement citer deux études d’origines géographiques différentes mais qui peuvent donner des pistes de recherche, sans toutefois donner une réponse appropriée pour le patronyme « PAULET » présent en Auvergne.

La page du présent site qui est consacrée aux toponymes, donne cinq communes ou faubourgs en France qui ont ce toponyme :

Le Pollet, (Faubourg de Dieppe) Seine Maritime (76), Saint Paulet de Caisson, Gard (30), Pollet – Ain (01), Saint Paulet, Aude (11), commune qui abrite le château du « Prince La tour d’Auvergne Lauragais », Paulet (Paulay), (Commune du Vernet la Varenne) Puy de Dôme (63), d’autres hameaux sont cités en Auvergne mais semblent avoir disparu de nos jours.

Pour les deux premières d’entre-elles, une tentative d’explication toponymique est fournie par les érudits locaux.

  • Le Pollet, vieux quartier maritime de Dieppe :

    Blotti au pied de la falaise-est de Dieppe que domine la chapelle de Bonsecours, ce quartier demeure encore de nos jours très pittoresque avec ses rues tortueuses, ses ruelles sombres et escarpées, ses maisons aux murs de briques, de silex et de galets encore fichés de potences de fer auxquelles étaient suspendus les filets de pêche et des grosses pointes où s’accrochaient, pour sécher, les creuilles*1 de poissons.

    Le Pollet orthographié aussi Polet ou Paulet (voir “Articles Particuliers N°5” de l’Edit de Nantes, déjà cité dans la page des toponymes) est le traditionnel faubourg des marins et surtout des pêcheurs.

    Alain DEVAUX (du groupe folklorique « les Polletais », écrit dans son ouvrage « Notre bon vieux Pollet »*2) :

    Etymologie du toponyme Pollet/Paulet de Dieppe :

    Les érudits locaux ou nationaux, qui ont soigneusement étudié cette question, n’ont émis que des avis très partagés que nous vous livrons ci-après. “L’origine du Pollet est à ce qu’il paraît aujourd’hui perdue dans la nuit des temps, les manuscrits auxquels ils ont eu recours ne remontent pas sur son antiquité au-delà de 940, à cette époque, dit l’un des manuscrits, on commença à bâtir, au pied de la côte de l’Est, quelques maisons d’où s’est formé le Pollet”.

    1. C’est vers 940 seulement, que l’on commença à construire solidement au Pollet, quelques maisons et une modeste chapelle, sous le vocable de Notre-Dame-des-Grêves. Par la suite, ce faubourg de marins-pêcheurs s’agrandit considérablement et prit le nom de Pollet, nom venant vraisemblablement de “poulier”.

      La position qui commande l’entrée de la rivière d’Arques, le Pollet, avait déjà, au 10ème siècle, une certaine valeur militaire, car Guibert nous rapporte que c’est là qu’en 962 “Lothaire II” vînt assiéger le Duc de Normandie “Richard 1er”.

      Au bas existait, dès 1030, un village de pêcheurs près du port qu’avait disposé la nature puisque, à cette date, Gosselin, seigneur d’Arques, concède à l’abbaye de la Trinité-du-Mont de Rouen, un parc à poissons auprès du port même de Dieppe.

      Au début du 11ème siècle, Dieppe n’était qu’une pauvre bourgade de pêcheurs dont les modestes abris se cachaient au pied des falaises groupées à l’Est, près d’un “poulier” propice à l’échouage des navires” .

      Dès le 12ème siècle, il est fait mention du “Pollet oultre l’eau“.
      Dans un registre de l’ancien prieuré de Longueville se trouve manuscrite une charte de Henri Il, Duc de Normandie, où il est fait mention du Pollet et de l’église de Neuville”.

      Plus tard, en mars 1283, le mot Polet est cité “Villa de Poleto” (Lettres-patentes du roi de France, Philippe Il, cédant tout ce qu’il y possédait à l’archevêque de Rouen).

      A la fin du 13ème siècle, presque tous les pêcheurs vivaient sur la rive droite de l’Arques, dans le quartier du Pollet.

    2. En ce 13ème siècle, le Pollet oultre l’eau, presque uniquement peuplé de pêcheurs, s’accroissait et recevait peut-être une colonie d’émigrants italiens”. Ces derniers ont pu y enseigner l’usage de la boussole “Polo“en italien (diminutif “poletto”) correspond à “pôle” et “petit pôle”. Mais ceci n’est qu’une hypothèse.

      Ainsi, Louis VITET voit dans le Pollet et ses originalités (coutumes, langage) une descendance italienne. Pourquoi pas Il ne faut cependant pas oublier que le célèbre armateur Jehan ANGO entretint à Dieppe une mode italianisante, recevant, chez lui, poètes, artistes et, bien entendu, navigateurs. Bien d’autres explications ont été envisagées concernant l’étymologie du mot Pollet.

    3. Dom DUPLESSIS pense : l’ancien port était à l’Ouest ; lorsque la rivière se fut ouvert un nouveau lit de l’autre côté de la vallée, on distingua deux ports l’ancien, sous le nom de port d’Ouest, le nouveau sous celui de port d’Est, et peu à peu, on prononça “Pordest“, puis “Pordet“, puis enfin “Polet“.
      “Les chroniqueurs dieppois DAVID ASSELINE et GUIBERT” partagent cet avis.
    4. D’autres, comme Michel HARDY, Charles de BEAUREPAIRE, BUNEL et TOUGARD se prononcent plutôt sur l’altération du motpoulier” devenu par la suite du temps Pollet et signifiant amas de galets, alluvions.
    5. Le “HÉRICHER” fait venir le mot Pollet du saxon Pool (marécage) que l’on retrouve dans liverpool, Poles, Poulet, Polley”.
    6. “BÉRANGER et THIEURY”, dans leur annuaire de 1866, donnent encore au Pollet une origine Kymrique* et Germanique. Il s’agirait alors d’un lieu qui s’élève d’un terrain nouvellement sorti des eaux”.

    Son origine se perd dans la nuit des temps, telle est donc la vérité dans l’état actuel de nos connaissances, Pollet Fort d’Est ou Poulier ou Pool ou…?

    Peut-être un jour un document nous permettra-t-il de répondre à cette question. Quoi qu’il en soit, les recherches permettent, si ce n’est de trouver la réalité, de parler et de reparler de ce typique quartier de notre ville de Dieppe, si riche en légendes, en suppositions, en controverses, en Histoire.

  • Saint Paulet de Caisson – Gard (30)

    Situé à la sortie des gorges de l’ Ardèche, à 4 Km de Pont St. Esprit, ce petit village, de 1500 personnes environ, se trouve à la croisée de 3 Régions Administratives : Languedoc-Roussillon, Provence-Alpes-Côtes d’Azur, et Rhône-Alpes.

    Origine du nom de St. Paulet de Caisson:

    Aucune trace officielle du pourquoi de ce nom, mais deux hypothèses sont envisagées :
    Le village devait se trouver sur la terre des chênes (Forêt de Valbonne). Chênes (quercus en latin) aurait donné par altération “Caisson”.

    1. Lors de la pénétration du christianisme on ajouta un saint patron, l’apôtre Paul, dans son diminutif bas latin de Paulet (hypothèse de l’abbé CHAPUS, curé de Goudargues).
    2. A l’époque romaine un certain Paulus de Cassius s’installe sur le territoire, et fait construire sa “Villa”, “Paulus Cassius” se transformera en St. Paulet de Caisson.
      La pierre tombale romaine qui se trouve dans le bosquet de la Conseillère ne fut-elle pas la sienne ? Qui le saura jamais! (histoire de la famille Flandin).

Comme on le voit, des bases de réflexion posées par des érudits ouvrent la voie à d’autres suggestions, si vous en avez, vous pouvez nous les soumettre par le biais du forum, ou par tout autre moyen.

Notes
*1 : Nom que les pêcheurs de harengs donnent aux entrailles de ces poissons.
*2 : Editions Bertout Luneray, 8 rue de l’Abattoir 76200 Dieppe.

Marquee Powered By Know How Media.