Une étude détaillée le concernant a été publiée dans le N°12 du petit Pauletais.
Jean-Jacques PAULET, né à Anduze le 27 avril 1740, fait des études de médecine à Montpellier, où il est reçu docteur à 24 ans !
Monté à Paris pour exercer, il se passionnera également pour la botanique, la mycologie et pour la recherche sur différentes maladies, notamment sur deux véritables fléaux de cette époque, la petite vérole (variole) et la mal des ardents (feu de St Antoine, ergotisme).
Il publiera un certain nombre d'ouvrages sur différents sujets dont plusieurs ouvrages sur la petite vérole».
J-J PAULET a été élu correspondant de l'Académie des sciences dans la section de médecine et chirurgie le 22 octobre 1821.
Ce grand scientifique décède le 4 août 1826 au palais de Fontainebleau dont il était devenu le médecin officiel.
Jean-Jacques PAULET a été non seulement un médecin reconnu de son temps mais comme beaucoup de ses collègues de l’époque, il a été aussi un écrivain qui a voulu laisser une trace de ses travaux pour la postérité, avec 21 ouvrages connus publiés.
  1. Histoire de la petite vérole, avec les moyens d'en préserver les enfants et d'en arrêter la contagion en France, Paris, Ganeau, 1768, 2 tomes en 2vol.in-12, X-373-[3] p. ; IV-144-119 p. p.
  2. Mémoire pour servir de suite à l'Histoire de la petite vérole, dans lequel on démontre la possibilité et la facilité de préserver un peuple entier de cette maladie, Paris, Ganeau, 1768, in-12, 68 p.
  3. Le Secret de la médecine révélé, ou Préservatif contre la petite vérole et l'inoculation, Paris, Ganeau, 1768, in-12, 68 p.
  4. Avis au public. Sur son plus grand intérest, ou l'Art de se préserver de la petite vérole, Paris, Ganeau, 1769, in-12, 96 p.
  5. (en latin) An amor venereus sextus sensus ?, Paris, 10 janvier 1771, in-4°.
  6. (en latin) An sanitati noceat frequens exspuitio ?, Paris, 1771, in-4°.
  7. (en latin) An ut sanguinis, ita et lymphae alibilis, detur per arterias et venas proprias circuitus ?, Paris, 1771, in-4°.
  1. (en latin) An in omnibus paronychiae speciebus, partis incisio, tutissimum praesidium ?, Paris, 1772, in-4°.
  2. (en latin) An in variolarum curatione, aer exterior, Parisiis, omni tempore, admittendus ?, Paris, 1772, in-4°.
  3. Recherches historiques et physiques sur les maladies épizootiques, avec les moyens d’y remédier dans tous les cas, publiées par ordre du Roi, Paris : chez Ruault, 1775, 2 tomes en 1 vol. in-8°, XIX-416 et 502 p.
  4. Petite vérole anéantie, ou Nouveaux faits et observations, Paris, Ruault, 1776, in-12, 144 p.
  5. Le Seul préservatif de la petite vérole, ou Nouveaux faits, Paris, Ruault, 1776, in-12, 140 p.
  6. L'Antimagnétisme ou Origine, progrès, décadence, renouvellement et réfutation du magnétisme animal, Londres ?, 1784 (réimpr. 1980), in-8°, 252 p.
  7. Mesmer justifié, Paris, 1784, in-8°, 46 p. (médecin allemand Franz-Anton MESMER , qui postulait l'existence d'un fluide magnétique universel dont on pouvait faire une utilisation ...)
  8. Réponse à l'auteur des Doutes d'un provincial, Londres, 1785, in-8°, 72 p.
  9. Traité des champignons, Paris, Imprimerie royale puis nationale, 1790-1793, 2 vol., in-4°.
  10. Ouvrage dans lequel, on trouve :
    • l'histoire analytique & chronologique des découvertes & des travaux sur ces plantes, suivie de leur synonimie botanique et des tables nécessaires,
    • la description détaillée, les qualités, les effets, les différens usages non-seulement des champignons proprement dits, mais des truffes, des agarics, des morilles, & autres productions de cette nature, avec une suite d'expériences tentées sur les animaux,
    • l'examen des principes pernicieux de certaines espèces, et les moyens de prévenir leurs effets ou d'y remédier : le tout enrichi de plus de deux cents planches où ils sont représentés avec leurs couleurs & en général leurs grandeurs naturelles, & distribués suivant une nouvelle méthode.
  11. Observations sur la vipère de Fontainebleau, et sur les moyens de remédier à sa morsure, Fontainebleau, Remard, an XIII (1805), in-8°, 60 p.
  12. Flore et faune de Virgile, ou Histoire naturelle des plantes et des animaux (reptiles, insectes) les plus intéressants à connaître, Fontainebleau, Mme Huzard, 1824, in-8°, 160 p.
  13. Histoire de la ville d'Anduze, Alais [Alès], P. Veirun, 1847 (réimpr. 1914, 1989), in-8°, 108 p.
  14. Co-auteur : Joseph-Henri Léveillé, Iconographie des champignons de Paulet, [...] accompagné d'un texte nouveau présentant la description des espèces figurées, Paris, J.-B. Baillière, 1855, in-4°, 135 p.
  15. Mémoire sur l'origine de la famille royale et sur le lieu qui lui a servi de berceau, Paris, E. Dentu, 1870, in-4°, 135 p.
Ce sont surtout ses ouvrages de mycologie qui lui ont assuré une grande notoriété, notamment son Traité complet sur les champignons (1775) qui est considéré comme l’un des ouvrages fondateurs du groupe des champignons.
Il sera suivi en 1791 d’un Tabulæ plantarum fugorsarum, ainsi que de deux autres ouvrages sur la botanique : Examen de l’ouvrage de M. Stackhouse sur les genres de plantes de Théophraste (1816) et La Botanique ou Flore et Faune de Virgile (1824).
Marquee Powered By Know How Media.